Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Breizh pêche 29
  • Le blog de Breizh pêche 29
  • : Guide pêche en mer et rivière, ce blog permet de découvrir différentes techniques de pêche.
  • Contact

Profil

  • Gaël Rognant
  • Guide de pêche en mer et rivière 
(Brevet professionnel jeunesse et sports pêche de loisir)
N°Diplôme: BP-044-09-0069
Carte professionnelle: 02909ED0025
N° SIRET:511 630 758 00015
Code APE:8551Z
 Nom commercial "BREIZH PECHE 29"
  • Guide de pêche en mer et rivière (Brevet professionnel jeunesse et sports pêche de loisir) N°Diplôme: BP-044-09-0069 Carte professionnelle: 02909ED0025 N° SIRET:511 630 758 00015 Code APE:8551Z Nom commercial "BREIZH PECHE 29"
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 20:57

 

Le sandre au leurre souple « One Up Shad» Sawamura

 

  Fin novembre, la saison du bar se termine, repos biologique oblige, il est temps de passer aux carnassiers et notamment le sandre.

 Pour cela Stanley, représentant Ultimate fishing, me donne l'arme fatale, le One Up Shad de Sawamura et qui plus est un nouveau coloris en 4 "qui devrait ravir les traqueurs de sandres et carnassiers en général.

  Je monte un hameçon texan Decoy worm 102 plombé sur la hampe pour les postes encombrés et une tête plombée Nail bomb pour les postes plus profonds; ainsi équipé, difficile de passer à côté de sa pêche.

 Le temps est exécrable, il pleut depuis plusieurs jours sur la pointe Bretagne, l'Aulne a atteint son niveau maximum et sort de son lit par endroit; les eaux sont troubles, que du bonheur!!

 Toutes les conditions sont réunies pour trouver plus facilement les sandres qui sortent de leur cache inaccessible depuis la berge car la pêche en bateau et autre float tube est interdite (cours d'eau à saumon oblige), et viennent se positionner dans les remous, entre les zones à fort courant et les contre courants, là où le poisson fourrage se tient à l'abri, autrement dit le garde-manger des carnassiers.

 Maintenant le plus dur reste à faire: trouver le poste où les sandres sont actifs, car ils se déplacent souvent d'un poste à un autre pour chasser.

 Il faut peigner toutes les zones potentielles avec minutie, inutile de trop s'attarder pour autant sur un poste qui ne donne aucun résultat et passer au suivant.

 L'animation du leurre doit être lente avec des temps d'arrêt de plusieurs secondes sur le fond et rester concentré en permanence dans l'attente du « toc » discret bien connu des pêcheurs de sandre.

  Après deux heures de prospection infructueuse enfin, une petite touche timide et à mon grand étonnement, je sens comme un poids qui se déplace, le poisson garde le One Up en bouche, je ferre « Pendu!! ».

 Je joue un peu avec et prends plaisir à tenir mon premier sandre de la saison, séances photo entre deux averses et remise à l'eau en dehors de la zone pour ne pas perturber le banc.

 D'autres sandres viendront goûter au leurre et ce, pendant une bonne demi-heure, puis plus rien.

 Le banc a bougé, plus la moindre touche, j'insiste tout de même un peu.

 Dix minutes passent puis, « touche!» plus violente cette fois ci, le combat n'est plus le même; des rushs plus appuyés, maître esox lucius m'a rendu visite, et a également succombé au charme du One Up.

Par chance, le leurre est piqué au ras des lèvres, ma pointe fluoro en 25°ne subira pas de dommage.

 Un petit brochet tout jusque maillé (60 cm) qui retournera également dans son élément.

  J'en reste là pour aujourd'hui, et repars le sourire aux lèvres avec déjà dans la tête mon plan de bataille pour la journée de demain.

Le lendemain 

      
"No comment" 

Repost 0
Published by Rognant Gaël - dans image
commenter cet article
23 août 2009 7 23 /08 /août /2009 10:36

Mise en ligne de mon site "guide de pêche bretagne"

       



bar2.jpg

http://guide-de-peche-bretagne.jimbo.com/

Repost 0
Published by Rognant Gaël - dans image
commenter cet article
20 juillet 2009 1 20 /07 /juillet /2009 12:00

 

HAZDONG MAGNUM (127 mm) (Mégabass)
TIDE MINNOW SURF(120 mm 17 g) (Duo)
Z CLAW (100 mm 20 g) (Zenith)
FEED POPPER (120 mm 30 g) (Tackle House)
GIANT DOG X (98 mm 17 g) (Mégabass)
ASTURIE (110 mm 17 g) (Xorus)

 

Voici une série de leurres qui ne laisseront pas indifférent les bars notamment en rade de Brest et dans la baie de Douarnenez.
 

Le Hazdong magnum, ce leurre souple à forte densité et quasi indestructible fait des ravages sur les bars inactifs, monté sur un hameçon texan plombé ou non, permet de passer là où les autres leurres ne vont pas.

L'avantage indéniable de ce leurre est sa densité qui permet des lancers à de bonnes distances et pourra être manié lentement dans différentes couches d'eau.
Pour l'avoir testé à plusieurs reprises et dans différentes conditions, voici les différents maniements possible.

Dans 2 à 3 m d'eau, le laisser couler lentement et une fois sur le fond, imprimer de petites saccades ce qui a pour effet de le faire partir de gauche à droite; attention les touches sont généralement franches et si les bars sont en poste, les premières secondes sont souvent fructueuses.
Dans les chasses, manier rapidement à la surface, animer en « walking the dog » canne haute la nage du leurre est du plus bel effet et donne vraiment l'impression d'un poisson qui prend la fuite ce qui ne laisse pas indifférents les bars.
Dans peu d'eau 80 cm à 30 cm, idéal pour prospecter les bordures dans les algues au début de la marée montante, lancer le leurre au cœur du poste et le faire nager canne basse en imprimant de petits coups de scion et varier l'animation avec des « stop and go ».
La polyvalence du HAZDONG ne vous laissera pas indifférent et après l'avoir utilisé, vous aurez bien du mal à vous en séparer.



  

Le Tide minnow surf idéal pour la pêche dans les vagues sur les plages du littoral breton.
Lorsque les bars chassent les lançons ou tout simplement jouent dans les vagues, utiliser le leurre en le ramenant rapidement dans le creux de la vague; quoi de plus magique que de voir un bar attaquer le leurre que vous regardez surfer. Le modèle SLD (Super Longue Distance) permet d'atteindre des distances plus qu' intéressantes et de passer la première barrière de vagues.
Ce leurre nage naturellement à la récupération mais rien ne vous empêche de l'animer sans pour autant trop en faire.
L'utilisation du moulinet avec un grand ratio est recommandée pour ne pas à avoir à mouliner comme un dingue et rester dans la vague.



Le
Z CLAW l'incontournable leurre de surface qui n'est plus à présenter; la particularité de ce leurre est qu'il peut être manié aussi bien en surface en « walking the dog » comme sous la pellicule en moulinant de façon linéaire.
C'est là que les choses deviennent intéressantes, cette double action de nage permet une animation du plus bel effet.
Une fois le leurre lancé, canne basse ,le faire plonger sous la surface et ramener le de manière linéaire, le z claw nage seul et serpente naturellement, puis passer canne haute avec un léger temps d'arrêt pour le faire revenir à la surface et manier le rapidement; cette opération peut être faite sur de courtes ou longues distances.
Cette technique permet de présenter le leurre au mieux et ainsi d'optimiser ses chances de réussite.

 


Le
FEED POPPER très performant pour faire monter les bars à la surface, même dans plusieurs mètres d'eau ;son « pop » sourd intrigue les bars qui viennent littéralement aspirer le leurre.
Pour l'animation, le faire « popper » en imprimant des coups secs, canne basse sans pour autant en abuser et le ramener lentement de façon linéaire sur un ou deux mètres, marquer un temps de pose puis de nouveau un coup sec.
Un leurre à utiliser au dessus des têtes de roche lorsque la mer est calme ou en pleine eau pour décider les bars à attaquer.
Attention c'est du lourd, aimant à gros bars en fin de saison!!


 

Le GIANT DOG X un leurre de surface à utiliser dans le clapot quand la mer est un peu agitée, manier rapidement ou lentement; les sonorités hautes et basses fréquences émises déclenchent des attaques rapides de la part des bars.
Sa nage saccadée de faible amplitude ne laisse pas indifférent les bars même lorsqu'il ne sont pas en chasse.
Animation « long slide » et « walking the dog » un leurre à mettre dans toutes les boites !!




L'
ASTURIE s'il ne fallait qu'un leurre de surface c'est bien lui, une véritable fusée qui atteint des distances surprenantes.

Le vent de face n'est pas un problème pour l'Asturie ,ce qui est rare dans la famille des leurres de surface.
Facile d'animation, il est « LE » leurre à utiliser lorsque les bars ne montent plus sur aucun autre leurre de surface
A utiliser dans toutes circonstances notamment par temps calme et petites risées.
Son grand frère l'Asturie en 150 mm plus grand et plus volumineux et tout aussi performant surtout quand la mer est formée et par forte houle.


Voilà un tour d'horizon des leurres incontournables pour traquer le bar sur nos côtes, il y en a bien d'autres me direz vous mais une fois que vous aurez pris du poisson avec ces leurres, votre choix sera rapide et sans hésitation.
Des leurres à mettre dans toutes les boîtes pour des parties de pêche sans désillusion!!!

Repost 0
Published by Rognant Gaël - dans image
commenter cet article
7 juillet 2009 2 07 /07 /juillet /2009 23:15

«Rade de Brest» la Pêche du bar au leurre
Les vacances sont enfin arrivées; la presqu'île de Crozon accueille son premier flot de touristes.
La journée s'annonce bien, le temps et la marée sont avec nous, il reste à espérer que les bars le soient également.
Je ne me fais guère de souci sur la prise de poissons car les bars sont actifs depuis plusieurs jours maintenant; avec des journées où la frénésie bat son plein. 
Aujourd'hui, Erwan et Aurélie sont à mes cotés pour une journée de pêche au leurre du bord, je leur présente le matériel cannes TENRYU «Rod bar 2.40» et «Injection T73N» moulinets «Daïwa-Caldia» tresse en 15 °, pointe fluorocarbone 30°.
Les leurres que nous allons utiliser pour cette journée de pêche du bord:
-Giant x-layer (wakasagi)
-Asturie (gost lançon)

Nous commençons par un peu de gestuel, les premiers lancers sont peu concluants pour Aurélie puis après quelques conseils tout rentre dans l'ordre et elle atteint des distances raisonnables et surtout suffisantes car les bars sont très proches de la bordure dans les algues à la recherche des crabes, leur repas préféré.
Erwan quant à lui, a déjà pratiqué un peu. Ses mouvements sont un peu brusques, alors il faut juste corriger ça!

Le temps d'expliquer le maniement du «X-layer» première attaque et je sors un bar de 60 cm sous leur yeux ébahis.
«Maintenant c'est à vous de jouer!!!»

Pas le temps de dire ouf, poisson pour Aurélie (54 cm) la canne plie, le bar se bat comme un lion, «La canne va casser !!!» me dit-elle en la voyant plier. (Petit sourire!!)
Le frein chante une belle mélodie, la canne joue parfaitement son rôle et le poisson vient finalement à nous et je le saisi.
C'est une première pour Aurélie qui découvre la pêche au leurre, et les sensations que cela produit de tenir un beau poisson sur ce type de matériel.

Erwan ne se laisse pas abattre et sort également un poisson dans les secondes qui suivent, même topo.

Trop pressé de voir le bar à ses pieds, il le treuille, je dois calmer le jeu et lui expliquer comment utiliser le moulinet et la canne afin de ne pas martyriser le matériel et prendre plaisir à travailler le poisson.
Le bar arrive tranquillement et Erwan le prend en main pour le mettre au sec.


Voilà qui les met en confiance, pour le reste de la partie de pêche. Ils pêcheront encore un peu au X Layer, et après quelques prises et ratés («Il faut ferrer Aurélie!!») nous passons au leurre de surface.
Il y a peu d'eau où nous pêchons et il est toujours sympa de voir un bar attaquer en surface, alors c'est parti pour un Asturie.
Le maniement «walking the dog» demande un apprentissage un peu plus long et le faire nager correctement n'est pas chose facile pour des débutants, rien de bien méchant ceci dit!
Nous passons un petit quart d'heure à jouer près de la bordure pour bien assimiler le mouvement, puis «Chasse!!!» à 30 mètres devant nous, vent de face, «C'est maintenant qu'on va voir si vous avez bien assimilé la technique !!!!».
Les leurres fusent en direction de la chasse, en plein dessus; attaque à gauche, attaque à droite, doublé de bar pour Aurélie et Erwan, que du bonheur!

 

 

Nous continuerons notre partie de pêche ainsi au leurre de surface, plusieurs bars seront pris tout au long de la journée avec une moyenne de 55 cm, pas du lourd mais de beaux poissons.

Conscient de la fragilité de la ressource, ils repartiront chacun avec un poisson (+42 cm), les autres ayant retrouvés leur milieu naturel en pleine santé.

C'est avec plaisir qu'ils me rejoindront prochainement pour une nouvelle partie de pêche afin de manier d'autres leurres pour affiner leur technique et ainsi acquérir l'autonomie nécessaire pour se lancer seul à la traque du bar.


Merci à Aurélie et Erwan pour cette journée fort agréable en leur compagnie !!!

A suivre...

 

 

 

 

Repost 0
Published by Rognant Gaël - dans image
commenter cet article
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 09:59
Une belle compétition dans un cadre magnifique, le Golfe du Morbihan.



La technique employée tout au long de la compétition fut la pêche finesse avec des cannes "Antidote" ANS-601 L SAKURA tresse 8°, pointe fluorocarbone 24°, moulinet 2500.
Les conditions de pêche du samedi étaient excellentes et nous ont permis de pêcher de beaux poissons dans peu d'eau (1m à 3.50 m) au leurre souple; sur la douzaine de poissons pris: six maillés (+ 42 cm) dont un de 82 cm.
 
(Manu et son bar trophée)
 Notre classement pour la première  manche 2éme/105.
Poissons pris:
1-72 cm
2-55 cm
3-61 cm
4-45 cm
5-82 cm
6-52 cm
Total de la première manche:322 points
(seuls 5 poissons sont pris en compte)
 Deuxième manche
Poissons pris:
1- 55 cm
Total des deux manches: 377 points

 Lors de la deuxième manche, nous touchons plusieurs poissons, seulement un seul fait la maille, les conditions  météorologiques sont de plus en plus mauvaises et à 11 heures, les organisateurs décident d'annuler la compétition.
Au classement final, nous serons 5 ème.

 (La pêche finesse sensations fortes garanties)
Repost 0
Published by Rognant Gaël - dans image
commenter cet article
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 08:58

    Un soleil rougeoyant se cache derrière la presqu'île de Crozon , ses rayons percent les quelques nuages présents, la mer prend alors de belles couleurs aux tons chauds, dans quelques minutes la nuit prendra place; c'est le moment de préparer le matériel pour le coup du soir.

    Je descends sur les rochers, la houle vient les frapper laissant derrière elle une belle écume blanche, c'est là qu'il faut pêcher!!

   Je sors de ma boite à leurres un « shad » , le même qui quatre jours auparavant a pris un beau poisson sur ce même poste, je lance mon leurre à 5 mètres devant moi et joue dans le ressac; c'est à ce moment là en fin de course où je bloque ma ligne dans ce mouvement d'eau qu'une attaque violente se fait ressentir.

   Le combat n'est pas joué d'avance car une grosse série de vagues vient frapper la côte ;à chaque mouvement d'eau je dois redonner du fil sous peine de casser et tout perdre, poisson et leurre, après quelques coups de têtes sympathiques , le combat touche à sa fin et avec l'aide de la houle, j'arrive à hisser le poisson à mon niveau et le saisis.
 

   Le leurre est au fond de sa bouche, j'arrive tout de même à l'enlever sans le blesser et après la séance photo traditionnelle, il repart en pleine forme dans son élément.

   Je continue sur le même poste derrière une tête de roche que l'on distingue juste par le mouvement d'eau créé par la houle; le résultat ne se fait pas attendre poisson sur poisson cela va durer plusieurs minutes, je m'amuse à changer de leurre pour voir les résultats, pas de doute, seuls les leurres de bonne taille (plus 15 cm) prennent des poissons de plus de deux kilos et les petits leurres des poissons de 1 kg 1,5 kg.

  Après avoir joué sur ce poste, je teste sur un autre avec le vent de face, les vagues se forment à une trentaine de mètres,  je lance mon leurre derrière celles-ci et le ramène avec la suivante en surfant dans le creux de la vague; ils sont bien là à jouer dans les vagues; de grosses séries me font reculer de plusieurs mètres pour éviter la douche salée, les poissons sont bien actifs et les prises se succèdent mais pas de gros poissons juste 45, 50 cm.

   La nuit est bien tombée, la mer se retire ,les touches sont moins fréquentes, je regarde ma montre 23h 30, il est temps de rentrer à la maison après cette belle partie de pêche de nuit en baie de Douarnenez.
Vivement demain!! 




 

 

 

Repost 0
Published by Rognant Gaël - dans image
commenter cet article
30 avril 2009 4 30 /04 /avril /2009 06:47

Pour son anniversaire, Loïc (14 ans) a eu comme cadeau une journée de pêche en bord de mer.
    Après avoir fait connaissance, je lui explique le déroulement de la journée qui nous attend; les conditions sont relativement difficiles; un fort vent d'ouest avec une mer agitée et pour couronner le tout des algues vertes en suspension qui recouvrent les leurres à chaque tour de manivelle.
Après quelques explications sur le montage des leurres sur les têtes plombées et l'apprentissage de nœuds, nous voilà face à l'immensité de l'océan prêts à traquer le bar.
Loïc a déjà des connaissances certaines sur la pêche qu'il pratique depuis quelques années; c'est avec assurance qu'il lance son leurre à plusieurs mètres, je l'observe et le laisse faire afin d'identifier ses petits défauts et les corrige au fur et à mesure de sa progression.
  Les conditions m'obligent à utiliser des têtes plombées de 15 grammes minimum malgré la faible profondeur du spot, le vent souffle de travers nous devons  pêcher canne basse afin que la bannière ne soit trop sollicitée;je passe tous les leurres en revue sans résultats, les bars sont boudeurs ,pourtant ils sont là, j'en suis persuadé.
La matinée se termine, un grain arrive vers nous ;c'est le moment d'aller "casser la croute"  dans le camion à l'abri de la pluie.
Après avoir repris des forces, nouvel apprentissage des nœuds et montage d'un leurre souple "Shad GT" (blanc à tête rouge); la pluie a fini de tomber; nous retournons sur le spot.
Après quinze minutes Loïc s'exclame: "J'en ai un!!"; la canne plie, le frein chante, pas de doute, c'est un beau poisson, le combat dure plusieurs minutes et enfin je vois le poisson arriver près du bord "C'est un bar et un beau".
Après quelques coups de tête et un rush final, je parviens à saisir le poisson et le mets au sec.

Le bar accuse 66 cm pour plus de 3 Kg, c'est son premier bar pris au leurre; la joie se lit sur son visage.

Je le félicite pour cette belle prise et continuons notre pêche, c'est le début de la marée montante et ce spot donne de moins bons résultats sur la montante; j'opte alors pour une pêche de surface « gunfish » et « super spook » à l'abri du vent dans 1 m 50 d'eau, des fois que les bars entrent, poussés par la marée, malheureusement rien ne monte sur les leurres.

Nous changeons alors de spot et revenons aux leurres souples, seulement le vent s'intensifie et la pêche est de plus en plus difficile; après quelques lancers infructueux et voyant le temps se dégrader, je mets fin à notre session de pêche.

 

La journée fut bien sympathique et nous retournerons sans doute ensemble un autre jour avec de meilleures conditions climatiques du moins je l'espère.

Repost 0
Published by Rognant Gaël - dans image
commenter cet article
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 09:13

La truite aux appâts naturels


La truite au « toc », est une technique de pêche prisée le jour de l'ouverture des cours d'eau de première catégorie.

Cette technique consiste à déposer un appât avec discrétion au plus prêt d'un poste où se cachent les truites.

Le montage reste simple un corps de ligne en 18/100 (nylon fluo pour une meilleure visibilité) et un bas de ligne de 16 à 14/100 en fonction de la teinte de l'eau, plus l'eau sera claire plus le bas de ligne devra être fin et long.

La plombée est constituée de plombs mous de type chevrotine (plombs pêche à l'anglaise) espacés de 1 cm, placés à 8 ou 10 cm de l'hameçon.

La plombée variera en fonction de la profondeur et de la force du courant, elle devra être dégressive; le plomb le plus lourd en haut pour une meilleure présentation de l'appât.

Les hameçons à palette n° 5 à 8 fin de fer conviennent très bien; écraser l'ardillon pour ne pas blesser le poisson et le remettre  à l'eau dans de bonnes conditions.

Les appâts, le ver de terre prend très bien dans les eaux teintées, la teigne pour des eaux plus claires, si vous partez sans appât pas de panique, le fond de la rivière regorge de larves en début de saison (larve d'éphémère, larve de demoiselle, larve de phrygane,...) et utiliser la nourriture présente sur le site peut faire la différence lorsque les truites sont boudeuses.

Pour gérer au mieux votre dérive, placer un « rigoletto » ou un brin de laine à un mètre de l'hameçon; ce repère vous permettra de bien visualiser l'emplacement de votre montage.

Une canne de 3,90m à 5m d'une puissance de 3 à15 gr fait parfaitement l'affaire, équipée d'un moulinet à tambour fixe 2000.

Votre approche devra être discrète, attention aux vibrations émises sur le sol en marchant car elles mettront en alerte les truites avant même que vous ne soyez en action de pêche (vibrations perçues par la ligne latérale).

Une approche de « sioux » est recommandée; utilisez la végétation environnante pour vous fondre dans le paysage, avec des déplacements lents sans brusquerie ainsi vous mettrez toutes les chances de votre côté.


Dernière recommandation: Mouillez bien vos mains avant de vous saisir du poisson pour préserver le mucus car la truite est un poisson fragile, ainsi elle repartira dans de bonnes conditions.( Recommandation valable pour tous les poissons)

 

Repost 0
Published by Rognant Gaël - dans image
commenter cet article
19 mars 2009 4 19 /03 /mars /2009 10:34

Sandre au leurre

Le sandre au leurre souple

Le sandre est un poisson qui n'est pas toujours facile à localiser (poste de repos ou poste de chasse), c'est un poisson qui se déplace généralement en bande, seuls les plus gros spécimens  sont solitaires.
Il est fréquent de faire plusieurs poissons sur un même poste; lors des frénésies alimentaires, l'activité du sandre est de courte durée; c'est à ce moment là qu'il faudra être réactif et ne pas perdre de temps pour optimiser ses chances de réussite.
 Le sandre se pêche principalement sur le fond avec des leurres souples  montés sur des têtes plombées, il est également possible de le prendre entre deux eaux voire en surface lorsqu'il est en chasse.
L'animation du leurre doit être lente et il faudra reprendre le contact avec le fond aprés chaque animation; une canne sensible est de rigueur pour sentir les touches parfois discrètes, pour ma part j'utilise la Tenryu Injection SP 73 M  , la tresse est indispensable pour être en contact direct avec le poisson.
 Le leurre souple que j'utilise et le One UP Shad SAWAMURA; un leurre qui a fait ses preuves.
Le site de pêche: Le canal de Nantes à Brest proche de Châteaulin où la population de sandre est grandissante et très peu pêchée par les locaux. 

Repost 0
Published by breizh pêche 29 - dans image
commenter cet article
19 mars 2009 4 19 /03 /mars /2009 09:30


Vidéo: Brochet 1m05 sur nylon  25/100


brochet. 1 m05


Le brochet aux leurres


La pêche du brochet au leurre permet de couvrir rapidement de grandes surfaces, en insistant sur les postes clés où se cache maître "esox" à l'affût d'une proie potentielle.
Il existe un grand nombre de leurres sur le marché; il n'est pas toujours facile de choisir le bon dans les conditions du moment, c'est pourquoi le choix du leurre est primordial.
Après avoir choisi votre leurre, il faudra le  manier au mieux, tous les leurres ne se travaillent pas de la même manière.
L'animation du leurre fait également partie de la réussite de la partie de pêche. 
Les conditions météorologiques ainsi que la période de l'année sont des paramètres à prendre en compte pour localiser et cibler au mieux les postes en fonction de la tenue du poisson.
Le brochet au leurre est une technique très prenante, j'affectionne particulièrement la pêche au leurre de surface quand les brochets sont postés dans peu d'eau à l'affût dans les herbiers, les sensations sont garanties lors de ses attaques fulgurantes hors de l'eau (attention au ferrage réflexe qui occasionne des loupés fréquents).
Mes leurres favoris Le D80 Tackle housse dans les eaux claires et peu profondes; le Z Claw médium Zénith animé en "Walking the dog" un aimant à brochet qui n 'hésite pas à se déplacer de plusieurs mètres pour venir se saisir du leurre,One up Shad SAWAMURA en 5 ou 6 pouces pour des prospections méticuleuses monté en texan  pour passer au coeur même des obtacles.
 

Repost 0
Published by breizh pêche 29 - dans image
commenter cet article